QU’EST-CE QUE LA PRÉVOYANCE ?

L’assurance prévoyance permet de se protéger face aux aléas de la vie. Elle permet de bénéficier de revenus complémentaires en cas d’incapacité de travail, d’invalidité et de décès.

L’incapacité

En cas d’accident, d’hospitalisation ou même de maladie, vous pouvez vous retrouver en arrêt de travail et donc dans l’impossibilité de travailler et de percevoir des revenus.

Le régime obligatoire verse des indemnités, c’est-à-dire un revenu de remplacement pour compenser la perte de revenu, mais elles sont

inférieures à votre revenu et le versement n’est pas immédiat.

Pour compléter les prestations de votre régime obligatoire et maintenir votre niveau de vie, il est nécessaire de souscrire un contrat de prévoyance pour vous assurer le versement d’un revenu complémentaire en cas d’arrêt de travail.

Concrètement… Pour un masseur-kinésithérapeute qui dépend de la caisse CARPIMKO :

* On adaptera les garanties CAP en fonction de votre revenu, des prestations versées par la CNAVPL et votre régime obligatoire.

** CNAVPL : Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales.

Minimum : 50 % de 40 % du PASS (22 €/jour)

Maximum : 50 % de 3 PASS (169 €/jour)

L’invalidité

En cas d’accident ou de maladie grave, il est possible que vous ne puissiez plus travailler, ou que votre capacité de travail soit fortement réduite, parfois définitivement. Il s’agit respectivement d’invalidité totale et partielle.

La plupart du temps, le régime obligatoire verse une pension d’invalidité bien souvent insuffisante pour maintenir le niveau de vie d’avant l’accident/la longue maladie.

Pour compléter votre pension d’invalidité il est primordial de mettre en place une prévoyance complémentaire.

Comment est déterminé le taux d’invalidité ?

Le régime obligatoire détermine un taux d’invalidité/de handicap. En fonction de ce dernier, une pension est versée. La prévoyance complémentaire va venir compléter cette pension avec une rente versée afin de maintenir votre niveau de vie.

Le décès

En cas de décès, vous pouvez laisser un capital à vos proches.

Ainsi ils pourront faire face à d’éventuelle difficultés financières.

Le saviez-vous ? La loi Madelin …

Vous pouvez déduire une partie de vos cotisations de votre revenu imposable !

De nombreuses garanties du CAP sont éligibles au dispositif Madelin : la rente éducation, la pension de conjoint, la rente viagère temporaire, les indemnités perte de revenu, le remboursement des frais professionnels, le compl.ment au régime professionnel et la rente d’invalidité

La loi Madelin permet, aux travailleurs non-salariés (TNS) de déduire de leur revenu imposable les cotisations versées au titre d’un contrat Madelin afin de s’assurer avec un contrat prévoyance.